Download Joomla Templates by CowFat Reviews

Les résonances de l'ombre [...]

Créé le mercredi 6 janvier 2016 Mis à jour le mercredi 6 janvier 2016 Publié le mercredi 6 janvier 2016

Les résonances de l'ombre - Musique et identités : de Wagner au jazz

Philippe Gumplowicz

— Il n’est pas de groupe humain sans musiques : hymnes nationaux, chansons militantes, refrains générationnels attisent les émois individuels, exaltent les identités collectives, consolident une mémoire commune.

Cet ouvrage invite à un parcours à travers les usages et mésusages historiques et littéraires de la musique (Barrès, Proust, Kundera). Il s’interroge sur la force d’attraction des musiques qui scellent le sentiment d’appartenance de l’individu à un groupe.

Livre d’histoire par la musique, Les Résonances de l’ombre montre que si la musique contribue à construire les identités, elle sert aussi à les stigmatiser (Wagner et l’influence maléfique des Juifs dans la musique) ou à les diminuer (Gobineau et ses stéréotypes sur la musique des Noirs). L’analyse du goût musical permet de repérer la montée en puissance d’un triangle de plomb entre les années vingt et les années quarante : valorisation de l’origine, sacralisation du lien entre une musique, une terre, un peuple, exécration d’un ennemi qui en menace l’intégrité. A la manière dont la musique est aimée, on mesure l’imprégnation d’un fascisme culturel sur les sensibilités. —

 

gumplowics

 

 

 

 

 

 

    Fayard, 2012

    320 pages

    22,30€

    COMMANDER

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Affichages : 583