Adolphe Sax : sa vie, son génie inventif, ses saxophones, une révolution musicale
Jean-Pierre RORIVE
Rorive, Jean-Pierre. Adolphe Sax: Sa vie, son génie inventif, ses saxophones, une révolution musicale.

Éditions : Gérard Klopp Editions
Date de publication : 2014
Nombre de pages : 225
ISBN 978-2-911992-76-6

Commander → Adolphe Sax : sa vie, son génie inventif, ses saxophones, une révolution musicale – Jean-Pierre RORIVE

Présentation

En 2004, Jean-Pierre Rorive éditait un premier ouvrage Adolphe Sax (1814-1894), Inventeur de génie (Bruxelles, éditions Racine Lannoo, 2004, 298 p.). Cet ouvrage, abondamment illustré de documents rares et souvent inédits, avait l’avantage de rappeler le rayonnement impressionnant du saxophone à travers le monde dans des genres aussi différents que la musique classique, la musique militaire, la musique d’harmonie civile et, bien entendu, le jazz. Ce livre faisait découvrir les travaux d’un historien doublé d’un musicien saxophoniste passionné. Certes il ne s’agit pas du seul livre écrit sur Sax. Rappelons que de son vivant, il reçut hommage d’un ouvrage essentiels et testimonial avec l’ouvrage qu’Oscar Comettant (1819-1898) lui consacre, Histoire d’un inventeur au XIXe siècle. Adolphe Sax, ses ouvrages et ses luttes (1860), exemple unique dans l’histoire de la lutherie. La recherche musicologique tout comme le Musée des Instruments de Musique (MIM) de Bruxelles, doivent à Malou Haine un travail archivistique de première importance (Adolphe Sax (1814-1894) : sa vie, son œuvre et ses instruments de musique, Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles, 1980) qu’il serait heureux de ne pas oublier. Nous ne saurions oublier encore le colloque du 3 au 5 juillet 2014, consacré à Adolphe Sax et organisé par Anne-Marie Ceulemans, Géry Dumoulin et Howard Weiner dans la cadre du MIM en collaboration avec la Société belge de musicologie et l’Historic Brass Society.
Le second ouvrage de Jean-Pierre Rorive, Adolphe Sax: Sa vie, son génie inventif, ses saxophones, une révolution musicale, intéressera le grand public de par ses abondantes illustrations. Il foisonne de documents inédits sur le merveilleux inventeur qu’était Adolphe Sax. Il se présente comme une chronologie de la vie de ce facteur d’instruments de musique atypique qui était ami de Berlioz, Wagner, Litz et Rossini. On apprendra entre autre que Sax a inventé de nombreux autres instruments comme la clarinette basse et qu’il a révolutionné la musique militaire. Comme la plupart des génies, on verra également qu’Adolphe Sax avait des ennemis en devenant le concurrent d’autres facteurs d’instruments de Paris et fournisseur officiel de Napoléon III. Ce magnifique ouvrage préparé par Jean-Pierre Rorive est disponible aux Éditions Klopp. Tout bon saxophoniste devrait avoir en sa possession ce livre magnifique. Cet ouvrage de référence sur le saxophone devrait également se retrouver dans les bibliothèques de toutes les institutions où la musique est enseignée. Bravo et merci à Jean-Pierre Rorive de nous avoir donné un aussi bel outil historique sur notre instrument qu’est le saxophone. Ce livre est également traduit en version anglaise.

— Patrick Péronnet

Résumé

Né en 1814 à Dinant (Belgique) et mort à Paris en 1894 où il mena l’essentiel de sa carrière, Adolphe Sax compte parmi les tout grands inventeurs du XIXe siècle. C’est aussi le facteur d’instruments le plus révolutionnaire de l’histoire de la musique. Il a perfectionné presque tous ceux de son époque et en a inventé bon nombre, essentiellement les familles de saxotrombas (ou saxtrombas), saxhorns et saxophones. Fantasque et quelque peu mégalomane, il est aussi le père de quantité d’innovations ou de projets sans rapport avec la musique, dont un « saxo-canon » géant capable de dévaster Sébastopol et un sifflet de chemin de fer exceptionnel.
Sa vie est un roman. Parti de rien, côtoyant la misère, Sax connaît bien vite la gloire et fréquente les grands compositeurs romantiques, dont Liszt. Rossini, Berlioz ou Meyerbeer louent le génie du Messie attendu pour concrétiser le rêve d’une révolution orchestrale. Avec le même enthousiasme, Napoléon III adopte sa réforme des musiques militaires et ses instruments, puis, dans la foulée, les fanfares et harmonies civiles. Mais ses concurrents déclarent la guerre au «Belge», qui les nargue en raflant les médailles d’or aux expositions universelles, contestent ses brevets sans hésiter à contrefaire ses instruments, lui intentent un procès à rallonges dont Sax sortira vainqueur mais qui ont contribué à mener deux fois à la faillite ce battant infatigable, miraculé du cancer. Au-delà de sa puissante personnalité, c’est tout l’effervescent milieu musical parisien que l’auteur fait revivre avec passion.
L’ouvrage, richement illustré, évoque en outre le rayonnement impressionnant du saxophone dans des genres aussi différents que la musique classique, la musique militaire ou le jazz, qui l’a sauvé de l’oubli tout en assurant à son inventeur une célébrité posthume.

L’auteur

Agrégé d’histoire, Docteur en Philosophie et Lettres de l’Université de Liège, Jean-Pierre Rorive a été professeur d’histoire au Collège Saint-Joseph à Chênée (Liège) et conférencier. Boursier du Fonds National de la Recherche Scientifique, il a publié plusieurs livres sur le XVIIe siècle qui lui ont valu les Prix d’Histoire de la Communauté Française de Belgique, de l’Union wallonne des écrivains, de la Société d’Art et d’Histoire de Lille et de l’Académie française. Jean-Pierre Rorive est également musicien. Il fait ses études au conservatoire de sa ville où il obtient le prix du degré supérieur de piano et la médaille du gouvernement avec grande distinction. Après avoir été lauréat du concours “Pro Civitate” en 1970, il décroche un brillant Premier Prix de saxophone au Conservatoire Royal de Liège. Soliste international, il a donné aussi des concerts avec piano ou orchestre. Si l’écrivain a abandonné le saxophone, il se consacre encore à la musique, par l’intermédiaire de ses livres cette fois. Ainsi, il a publié une biographie sur le dinantais Adolphe Sax, le père du saxophone.