Formation à la Direction d’orchestre
Session 2019-2020
Organisation

Effectif : 8 stagiaires (2 pris en charge par notre partenaire Coups de Vents).
Formateurs : Philippe FERRO et Mehdi LOUGRAÏDA.
Orchestre d’Harmonie de la Musique des Sapeurs-Pompiers de Paris.
Compositeurs joués : Maxime AULIO, Thierry DELERUYELLE, Anthony GIRARD, Jordan GUDEFIN, Jean-Pierre POMMIER.

Programme

Liste A avec Philippe FERRO :

• L’ordre du temple de Thierry DELERUYELLE (11′) niveau facile
• Introduction et scherzo de Jordan GUDEFIN (12′) (inédit) niveau avancé
• Spem Pacis de Jean-Pierre POMMIER (10′) (inédit) niveau medium/avancé

Liste B avec Mehdi LOUGRAÏDA :

• Les murmures du vent de Maxime AULIO (6’15) niveau facile
• Gaïa de Anthony GIRARD (8’30) (inédit) niveau medium
• Les noces de cendres de Henri TOMASI, transcription de Désiré DONDEYNE (20′) niveau avancé

Chaque stagiaire devait étudier au moins 2 pièces de chaque liste A et B afin de bénéficier pleinement des conseils des deux formateurs.

Déroulement

Temps de travail n°1 : 8 séances “à la table” réparties entre septembre 2019 et janvier 2020 par demi-journées de 3 heures.

Lieux : CRR de Paris et dans le Nord (où les formateurs se sont déplacés avec l’aide de Coups de Vents).

Les stagiaires ont tous formulé le souhait que ces séances se déroulent sur une journée entière à l’avenir, se déplacer à Paris pour une matinée seulement n’étant pas le plus pratique.

Nous accèderons à cette requête à l'avenir.

Temps de travail n°2 : 1 semaine complète de répétitions (février 2020) avec la participation de l’Orchestre d’Harmonie de la Musique des Sapeurs-pompiers de Paris. Mehdi LOUGRAÏDA y étant chef-adjoint du Major Dominique FIAUDRIN, chef charismatique et emblématique de cette formation.

Planning : journées entières (sauf le mercredi après-midi).

Chaque stagiaire a pu avoir de longs passages devant l’orchestre, avec la participation des compositeurs joués, lors d’une répétition de chaque stagiaire.

C’est le principe du binôme chef-compositeur auquel nous sommes attachés.

Nous essaierons de faire participer les compositeurs plus en amont, durant les séances « à la table », à l'avenir...

Concert de restitution

À la suite de l’Assemblée Générale de l’AFEEV et pour conclure la semaine de travail avec l’orchestre, un Concert de restitution a permis aux stagiaires de conduire les œuvres travaillées, avec la participation de l’Orchestre d’Harmonie de la Musique des Sapeurs-Pompiers de Paris en grande tenue et la présence des compositeurs dans le public.

Date : samedi 8 février 2020 à 16h (Répétition générale à 10h30).
Lieu : Auditorium Landowski du CRR de Paris, 14 rue de Madrid, 75008 Paris.

J'ai retenu pour ma part des remarques que je me connaissais plus ou moins sans vraiment me les avouer, ni les remettre en question, et donc, oui, on peut encore progresser à tous âges ! Et ce genre de stage, pour nous, qui avons déjà "le nez dans le guidon", est donc très bénéfique.”

Damien Nivalle, Clarinettiste et Chef d'orchestre

J'ai trouvé la formation très intéressante et très motivante. Le plus de cette formation est l'empathie et la capacité d'adaptation montrées par les formateurs et par l'orchestre. La seule chose que je regrette un peu, est de ne pas vous avoir vus [les formateurs] à l'action avec l'orchestre.”

Basilio Merlino, Saxophoniste

C'était une chance de pouvoir travailler avec un orchestre professionnel si bienveillant, attentif et tolérant malgré les longues journées. Le fait de terminer par le concert donne un vrai plus avec une mise en situation pour synthétiser toute cette préparation.” (1/4)

Antoine Juranville, Corniste et Chef d'orchestre

Travailler toute une semaine avec eux a permis de se rendre plus libéré et à l'aise devant les musiciens, et cela permet aussi d'avoir l'occasion de leur parler de leurs impressions et de pouvoir les prendre en compte au fur et à mesure des répétitions.” (2/4)

Antoine Juranville, Corniste et Chef d'orchestre

Je pense qu'il faut garder le travail sur table étalé sur plusieurs mois, ce qui laisse le temps d'intégrer les commentaires. Néanmoins les trois heures passaient vite et j'aurais peut-être préféré avoir moins de séances mais travailler toute une journée pour avoir plus de temps.” (3/4)

Antoine Juranville, Corniste et Chef d'orchestre

Un grand merci aux deux formateurs pour ces heures de préparations ainsi que leurs conseils. [...]
Je n'hésiterai pas à relancer ma candidature pour une prochaine fois, la direction en répétition et un concert auprès d'une musique professionnelle étant un gros plus.” (4/4)

Antoine Juranville, Corniste et Chef d'orchestre

Je suis ravie d’avoir eu l’occasion de faire ce stage de direction d’orchestre qui m’a permis de développer ma gestique et ma posture devant un orchestre. Philippe et Mehdi nous ont fait travailler sur différents aspects au fur et à mesure des séances, les sessions à la table étaient bien réparties durant ces six mois, ce qui nous permettait de prendre le temps de bien retravailler entre chaque séance.” (1/3)

Manon Gilet, Hautboïste

C’est une grande opportunité pour nous stagiaires de diriger une formation professionnelle, cela nous permet de travailler différemment qu’avec nos formations amateurs. De plus, la bienveillance et le professionnalisme de l’orchestre nous mettaient à l’aise, ils étaient ouverts aux échanges et à la discussion, n’hésitaient pas à nous conseiller, ils s’impliquaient dans notre propre apprentissage et leurs remarques étaient très intéressantes.” (2/3)

Manon Gilet, Hautboïste

Je pense que pour que cette formation reste aussi utile et enrichissante qu’elle l’a été, il ne faut pas excéder 8 stagiaires, pour que chaque stagiaire ait le temps suffisant et nécessaire avec nos encadrants et aussi avec l’orchestre. Enfin je vous remercie sincèrement de m’avoir permis d’effectuer cette formation de direction d’orchestre et j’espère qu’elle pourra être reconduite.” (3/3)

Manon Gilet, Hautboïste